Poème avant et après évaluation

 

 

 


 

 PETITE  POESIE  - Fra

 


 

BULLETIN  DE  DIFFUSION N° 3

1- L'écrivain: minibiographie.

 Photo d'identité ou Avatar

 sans

 Nom de l'enfant-écrivain

 Salma BRICHA

 Age

 13 ans

 Pays et ville de résidence

 Maroc-Sidi Kacem

 Etablissement

 Groupe Scolaire Collège Alaoui Mdaghri

 Niveau de connaissances

 2ème année du collège-2006/2007

2- L'écrit: évaluation.

 Genre

 Poésie

 Titre

 Avant,...et Après!

 Langue française

 15/20

 Choix du sujet

 15/20

 Imagination

 15/20

 Talent en poésie

 14/20

 Rimes

 19/20

 Rythme interne

 05/20

 Mesure des vers

 18/20

 Composition des strophes

 19/20

 Total des notes

 120 + 1/160  Bonus pour bonne compréhension!

 Moyenne générale

 15,12/20

3-Appréciation générale.


  J'avais dis:
  Mlle Salma BRICHA a prouvé, par ce joli poème, qu'elle est vraiment une   poètesse en herbe promettante; et qu'elle pourra mieux faire.
Félicitations; bonne continuité et bon courage!

    Je dis maintenant:
  Mlle Salma BRICHA a tenu à sa promesse. Son nouveau poème " Avant,..et Après! " lui a témoigné d'une bonne volonté de sérieux et de persévérance. Elle a maintenant les clefs de la mesure. Le rythme interne pourra prochainement trouver sa place dans ses poèmes.
Bon courage! Continue ainsi; mais n'oublie jamais tes études.

 

4- Conseils.


1-Il faut toujours s'assurer de l'orthographe et du bon sens des mots. L'utilisation permanente d'un dictionnaire s'avère, donc, nécessaire.
  2-La possession de connaissances en versification n'est pas difficile à acquérir. Pour qu'un texte soit reconnu en tant que poème, son auteur doit respecter les règles de la versification.
  3-Un petit traité de versification française sera publié sur notre site" Adabolatfal-AraFra" très prochainement.
  4-Une recherche minutieuse sur Internet pourra bien apporté une aide efficace à tous ceux qui s'intéressent à la poésie dans toutes ses formes.Visitez le site suivant, par exemple:  
http://www.anthologie.free.fr/traite/traite.htm
  5- Avant de poster votre poème, assurez-vous que vous l'avez bien néttoyé de tout genre de fautes.
  6- N'acceptez jamais de l'aide qui pourrait vous transformer en un robot - péroquet qui ne fait que répéter et transcrire les pensées, les idées, et même les phrases des autres!

5- Assistant correcteur.


Chef du Comité Pédagogique Adabolatfal-AraFra

Salamdag-Jelloul DAGDAG ( Ami Toujours Disponible et Serviable=ATDS )
Poète de la Paix pour Tout le Monde; éducateur, artiste dessinateur photographe.
Webmaster, Internaute; directeur de plusieurs sites et forums en deux langues: Arabe et Français.

 Son premier recueil de poèmes en français: " La Voix de la Paix! " est publié sur son site : Festivalorspaix, à l'adresse suivante:
http://www.e-monsite.com/festivalorspaix/rubrique-1027138.html

6- Code des couleurs de correction.

 Couleur

 Code

 Caractères noirs:

 Texte d'origine

 Caractères bleus:

 Corrigé de fautes d'orthographe, de langue, ou de syntaxe

 Caractères rouges:

 Ajouts du correcteur pour ajuster le texte et harmoniser
la  structure de l'expression littéraire

« e » jaune:

« e » muet 

« e » rose:

 « e » accentué

 

7- Texte original du poème:

Avant , …et après

 

A l'occasion de la tragédie emouvante qu'a connue casablanca, plutot tous les marocains.
Je dédie ce modeste poème que je viens d'écrire
                                                                    

 

On était tranquille, ah ! On était calme

On a fait pour la tolérance un signe

Si victorieux, qu’on a remporté la palme

Si fier que fort, si courageux que digne

**********

Avant d’apercevoir qu’il a une flamme

Dissimulé, caché entre les lignes

De ce grand livre ou l’auteur est anonyme

Dont nous sommes les victimes qu’il désigne 

**********
Par ce cauchemar, par ce terrorisme

Qui brûle les cœurs, incendie les âmes

Qui angoisse, qui fait couler les larmes

Des petits enfants, et des grandes femmes 

**********

Par ce tremblement, ah ! par ce séisme

Qui pollue les rêves, réveille les dames

Agenouillées, voilées d’un air blême

Prient dieu à protéger ceux qu’elles aiment

**********

Que c’est beau de rêver, laisser de coin

Ce monde ignorant, penser avec soin

Aux belles expressions qui nous emmènent loin,

Dans un paradis, qui mêle nos besoins

Salma Bricha
Maroc-Sidi Kacem
15 Mai 2007

Cliquer ICI pour voir les poèmes de Salma corrigés et ajustés

8- Commentaire analytique du poème :

 Analyse:

 L'idée du sujet que tu as joisi de traiter est très délicate; elle tourne autour d'un axe où se sont rassemblées de fausses interprétations, les plus dangereuses pour l'humanité toute entière, et surtout pour l'Islam, les musulmans, et encore plus: le Coran.

  Malheureusement, ce sont des leaders de Oulama, les plus célèbres qui se sont engouffrés au fond d'une lacune très grave, en traduisant le terme :" terroriste ", par le mot arabe Coranique :" إرهاب ", qui n'a aucun rapport avec son sens!
 
   C'est cette lacune de mauvaise traduction qui a déclanché toutes ces guerres atroces et ces tueries catastrophiques sans nul pareil dans toute l'histoire des musulmans surtout!
 
   Tu as été, donc, impraignée par cette idée fausse qui fait croire que c'est le Grand Livre Saint, le Coran, qui est à l'origine de tous ces massacres. Or, la vérité est entièrement autre chose! Le Coran est innocent! Ce sont ces Oulama qui en sont coupables! Et, ils le sont par mérite; car ils ont tous refusé de se corriger.

  Moi, de ma part, j'ai fait tout ce qui m'était possible. J'ai donné un exposé à ce sujet à la rencontre organisée par " Nadi Alfikr Al Islami " à Rabat, en 2002, sous le titre: " Dialogue des civilisasions- Mauvais effets de la traduction".

   Mon exposé a été très bien apprécié d'emblée, sans aucune remarque, et retenu par tout le monde, surtout, les Oulama qui ont aussi participé aux travaux de cette même rencontre conférencielle. Ce sont eux les premiers qui m'ont incité à publier les résultats de ma recherche depuis plus de trois ans.

   Maintenant, mon document correctif, intitulé, en arabe :

[بيان حقيقة بشأن تصحيح مفهوم مصطلح (الإرهاب) في المرجعية الأصيلة للغة العربية و القرآن ]
est diffusé sur plus de dix sites internet, après avoir été publié au n° 208 du journal marocain " Al Mahajjah ", le 15 Février 2004 .

    Je te dis ceci, Salma, petite poètesse intelligente de la Paix de demain, en guise de correction munitieuse de l'idée fausse qui s'est introduite dans ton joli et merveilleux poème en herbe.

    Ton expression: "Le grand livre où l'auteur est anonyme", sous-entend "Le Livre Saint, Le Coran". Ce qui est, comme je viens de l'expliquer, contre toute Vérité Divine Coranique! Je suis sûr que ce n'était pas ce que tu voulais exprimer; mais en tout cas, tu as été impressionnée par ces Oulama qui n'ont rien trouvé à dire contre le "terrorisme" qu'ils ont eux-mêmes soutenu par leur lacune, leur silence, et leur peur de paraître ignorants! Mon intervention pédagogique éducative a exigé que je remplace ton expression citée là-haut par la suivante: " Les lignes d'un code maligne".

    La seconde expression dont j'ai corrigé l'idée, est : "Dans un paradis qui mêle nos besoins". Ceci prouve que tu as bien choisi le titre de ton poème: Avant de mourir, le grand livre nous désigne pour que nous soyions les victimes de son auteur. Et, après la mort, le paradis promis par ce livre, mêle nos besoins; et nos conflis y continuent aussi dans l'Au-de-là !

    C'est une idée trop pissimiste qui encourage aux diverses formes de suicides et de terrorisme. J'ai été, donc, amené à remlplacer ton expression pissimiste par une autre optimiste: " Dans un Paradis sans soucis ni chagrins!".

  Conclusion:

    La plus grande importance de ton poème " Avant,..et Après! " réside dans le fait que tu étais vraiment bouleversée, choqué à fond du coeur, que tu n'as pas pu tenir debout! Toi, tu n'es pas pissimiste du tout; mais tu as l'âme fragile devant de telles catastrophes. C'est l'âme d'une poètesse; mais il faut savoir comment la commander, comment la diriger.
Un poète qui a choisi le chemin de la Paix, doit résister toujours, beaucoup mieux que tous les autres. Sinon, il verra noir sur noir. 

    L'autre importance incontestable, est que ce poème a vraiment prouvé que la grave lacune qu'ont commise les Oulama, a exposé les enfants, surtout, à de très graves dangers causés par l'interférence des fausses idées des adultes, dont bien des savants et des intellectuels n'en sont pas du tout épargnés.

   J'espère que mon commentaire éducatif t'a bien soulagée   en t'éclaircissant le droit chemin vers une poésie de paix, vraiment saine, optimiste, et très bien ajustée.
   
    Bonne chance, bonne continuité.
    Qu'Allah t'assiste!

 Dernier conseil:

    N'oublie pas de cliquer sur le lien suivant pour lire mon document correctif :" Bayane  Haqyqah " qui ne cesse de se propager sur Internet:




قولوا: تِرُرِسْم



لا تقولوا: إرْهاب

 

 

Commentaire rédigé par :
Jelloul DAGDAG
Poète de la Paix pour Tout le Monde

Maroc-Taza
Samedi 19 Mai 2007

 


 

JOLIE REACTION

d'une très jeune poètesse musulmane très douée


 

1- Réponse de l'Administration de "Adabolatfal-AraFra":

Que la Paix soit sur toi, Salma!

  L' Administrateur de " Adabolatfal-AraFra " a été bien touché par ta jolie réaction; car tu lui as prouvé que tu es animée d'une merveilleuse innocence d'enfance!
   Ne t'en fais pas du tout, petite Salma. Tu n'y es pour rien. Tu es toujours innocente et de bonne foi. Mais tu dois aussi savoir que l'écrit humain ne peut pas être, bongré ou malgré, toujours innocent; c'est le risque du métier. Tu dois, au contraire tirer profit de cet incident, et comprendre qu'il est aussi nécessaire de surveiller et bien contrôler tes expressions destinées à libérer tes idées et tes pensées. Et n'oublie jamais que des interprétations autres que la tienne, viendront ensuite dévoiler ce que tu n'as pas pu vérifier avant la publication de tes écrits!

  La littérature n'est pas chose facile. Le Coran-même a été mal interprété par des Oulama bien qu'il ne contienne aucun indice ou expression ambigüe!

   Toi, tu es sans aucun doute innocente, oui! Mais ton poème peut contenir, involontairement,  des fautes d'orthographe, de grammaire, de conjugaison, de langue, et d'idées aussi. Et, surtout, si tu étais une poètesse à l'essai!
 
    Au lieu, donc, de t'énerver, tu dois être fière de toi-même, de ta revue: " Adabolatfal-AraFra ", et de ton éducateur qui a passé trois jours de suite à corriger ton poème ( avant et après ) pour te servir et te satisfaire. Il a même retapé le texte de ton poème pour éliminer les effets indésirables de Word-Art!
     
    Mon commentaire analytique se voudrait pour guide t'invitant à bien ajuster ta pensée et tes idées au sein de tes expressions; ni plus ni moins! Si l'on devrait choisir par quelle correction commencer, l'éducateur commencerait tout d'abord par corriger les idées. Une expression sans contenu intéressant ne vaut pas la peine d'y penser!

     Ta joie doit durer toujours; pourquoi l'étouffer ? Tu n'as fait aucun mal. Moi, Poète de la Paix pour Tout le Monde, je suis très fier de toi, de tes merveilleux parents, et de tous tes éducateurs. Tu as un groupe très compétent autour de toi; et tu dois en remercier Dieu qui t'assiste.

     Je veux que tu reste toujours souriante, optimiste, et persévérante.
     N'oublie pas que tu as mérité, par ce poème analysé, une meilleure note: 15/20, et le premier Coin Vert d'Honneur, au Coin des Poètes en Herbes! N'est-ce pas trop pour être fière et heureuse; pour que ta joie persiste en grandissant avec toi?

   C'est le travail de la critique littéraire. Tu dois t'en habituer, très tôt, et t'attendre à de telles analyses. Ce que tu dois faire aussi, c'est de revoir constamment le texte de ton poème pour y chercher et remédier à ses points faibles; et t'assurer de ses points forts. Un poème n'est jamais fini pour celui qui expérimente encore ses capacités et ses compétences littéraires au premier pas de son très long chemin. Quand on analyse un tableau d'art ou un texte littéraire, on ne demande pas l'opinion de son auteur; c'est l'auteur, lui, qui doit demander aux lecteurs avertis et connaisseurs leurs opinions.

   Etre critiqué veut dire qu'on est intéressant; que ce qu'on a écrit a été bien lu et médité par d'autres. Quand on dit analyse, on dit critique en même temps. Il n'y aurait pas de progrès sans critique, et pas de synthèse sans analyse. Toute recherche académique considérable doit commencer par là. Tu dois bien comprendre ces propos.

      ***

      Nous publions, ci-après, ton texte réactif, pour que tu sois très à l'aise.
Nous voulons que tout malentendu soit entièrement dégagé de ton petit esprit créatif, pour que tu puisse continuer tes études dans les plus meilleures conditions!
 

2- Texte réactif de "Salma Bricha":
( Les mots en bleu dans le texte, sont des corrections de fautes )

              لا تحملوني ما لا أفكر فيه.  انا بريئة من هدا التحليل 

 

Salut. ,je vous remercie pour la publication du poème, mais ma joie n’a pas duré longtemps en lisant  sa fausse analyse qui ma blessée, car je n’ai pas pensé à tout ceci. Tout simplement je voulais dire avec cette métaphore  ( le livre dont l’auteur est anonyme  ) le livre du terrorisme  ceux qui l’ont inventé sont inconnus. Quant au grand livre sacré qui est le Coran, c’est le remède de la loi et la paix .

Dans les deux dernières strophes je voulais exprimer ce que ressentent les dames envers cette tragédie émouvante, et en priant  Dieu, elles ont trouvé le plaisir de penser aux belles manifestations qui nous emmènent loin dans un paradis qui répond à tous nos besoins.

En ce concerne le titre (avant et après), avant on était  tranquille et calme (...)   et après on a attrapé le terrorisme, c’est tout.

Je crois qu’en voyant un tableau des beaux arts, la première analyse c’est de l’artiste lui-même, et après chacun a son opinion. La même chose dans la poésie.  (Normalement vous devrez demander en premier mon opinion)

C'est que vous n’avez pas pensé qu'à mon jeune age (13 ans),  je n’ai pas envoyé mon esprit loin pour penser à cette analyse. Désolée; mais c’est décourageant, surtout que c’est  publié en plein public, et que je ne savais rien dire à mes profs et mes amis. Je vous demande si ce serait possible de corriger cette analyse afin de transmettre mon message « non au terrorisme, oui à la paix »

 

                                          Laissons le poème innocent
 

                                                                            MERCI

 


 

Points noirs à éclaircir dans le texte de ta réaction:

 


1er point:  Mon analyse n'est pas fausse du tout, voilà pourquoi:

 

     - Ta métaphore a été mal choisie. ( il n'y a pas de grand livre autre que le Coran qui pourrait inciter à penser au terrorisme et aux terroristes, surtout, dans les circonstances mondiales actuelles ). Le choix d'une métaphore doit être minutieux. En tout cas, c'est une erreur de composition et tu devais accepter de la corriger comme je l'ai fait déjà pour t'aider, dans le texte définitif publié dans ton Coin Vert.

 


 

METAPHORE

 

Une métaphore est une comparaison rendue plus expressive grâce à l'un des procédés suivants :
a) Suppression du mot-outil = comparaison sans comme. Le comparé et le comparant sont alors juxtaposés. Le comparant est alors encadré par des virgules.
b) Suppression du mot-outil et du comparant = le comparant est alors suggéré par un terme qui le complète. Substitution ou accolement, dans le cours d'une phrase, d'un mot à un autre mot situé sur le même axe paradigmatique - ces deux mots recouvrant des réalités qui présentent une certaine similitude, ou qui sont données comme telles.
- [ ... ] une mélancolie secrète et profonde régnait dans cette volière striée de rires. (A. Cohen)
- S'envoler, sous le bec du vautour aquilon... (V. Hugo)

 

 METAPHORE FILEE

 

Métaphore - ou comparaison - continuée par la persistance du recours au champ sémantique qu'elle a initialement introduit dans le discours.
Adolphe essaie de cacher l'ennui que lui donne ce torrent de paroles, qui commence à moitié chemin de son domicile et qui ne trouve pas de mer où se jeter. (H. de Balzac)

 

Pour plus de renseignements cliquer ici

 


 

     -Je ne suis pas psychanaliste; je n'ai pas fait une analyse psychique, mais une analyse textuelle littéraire et surtout poétique. Je travaille sur les mots et non sur les âmes. Il ne fallait, donc, pas confondre.

     - L'âge de l'auteur n'a pas de rapport avec ce qu'il a écrit. On peut lire, méditer, analyser, et critiquer des oeuvres dont on  ne connaît même pas le nom de l'auteur. Analyser ou critiquer la personne de l'auteur, c'est tout à fait autre chose. Notre devoir, en tant qu'éducateurs, est d'aider nos élèves à construire eux-mêmes leur propre personne, en les aidant constamment à mieux construire leurs phrases d'expression libre, mais bien assistée.

 

     - En dernier lieu, tu dois t'excuser d'avoir traité mon analyse de " fausse ", alors que tu ne possèdes pas encore les outils nécessaires pour la  juger !

2ème point: Insérer le mot qui convient dans le contexte qui convient.  

 

   - (dans un paradis qui répond à tous nos besoins.). Il y a grande différence entre ton expression soulignée tirée de ton texte réactif, et celle du dernier vers de ton poème: ( Dans un paradis qui mêle nos besoins ). Ton idée dans la première est correcte ( qui répond à tous nos besoins ); mais dans l'autre, elle exprime autre chose que tu ne pensais ( qui mêle nos besoins ), car mêler les besoins, c'est inciter aux conflits et aux guerres pour que chacun puisse s'emparer de la plus grande part!

 

3ème point: La bonté n'est pas à dompter!

 

   Quand j'ai décidé de servir tous les enfants du monde entier, personne ne m'y avait obligé; et mon travail est bénévole et très sérieux. Donc, je n'accepterai pas du tout d'une petite poètesse en herbe d'essayer de me soumettre à ses conditions. C'est plutot une insulte qu'une impolitesse:

(Je vous demande si ce serait possible de corriger cette analyse afin de transmettre mon message « non au terrorisme, oui à la paix »)

    Là, aussi tu dois t'excuser pour cette impolitesse!

   
Conclusion:  


    Le travail que j'ai fait n'est pas désencourageant.
   Il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Construire une Paix Universelle, Juste, Fraternelle, et Durable, n'est pas facile du tout. Mais, les enfants sont, à mon avis toujours, les plus aptes à le faire!

    Préservons, donc tous, notre innocence d'enfance, c'est la base la plus solide de notre conscience fertile et créatrice!

 

Jelloul DAGDAG- Poète de la Paix pour Tout le Monde

   

9-Leçon bien comprise: Pas de surprise!

 


licitations !

Petite Salma Bricha, grande poètesse en herbe!

        J'étais persuadé que tu comprendras vite ma leçon!
       Auparavant, tu t'es comporté comme des adultes qui réagissent souvent sous l'effet de peur d'être accusés de ce qu'ils ont fait effectivement, sans s'en rendre compte!

        Au lieu de traiter mon analyse de fausse, tu devais me demander des explication: Pourquoi ceci? Pourquoi cela? Tu ne devais pas te tracasser! Tes éducateurs devaient comprendre et te faire comprendre que l'erreur peut atteindre n'importe quel constituant de notre expression écrite ou orale, et que les humains sont invités constamment à se corriger eux-mêmes, ou à accepter d'être corrigé par autrui.

        Quand tu as retrouvé l'innocence de ton enfance, tu t'es vite corrigée toi-même! Et, soudain, tu as compris que tu es l'élève d'un grand poète qui a été très fier et très heureux d'héberger dans son site " Adabolatfal-AraFra " les poèmes très promettants d'une jeune enfant de treize ans, dont il a découvert une vraie poètesse en herbe qui a choisi de contribuer à l'instauration de la la Paix Universelle depuis sa première enfance!

          Félicitations! 
         Tu t'es bien corrigée, et tu as mérité un bon point de plus au total de notation de ton pème: " Avant,..et Après! "!
        Ton excuse pleine de bonté, de bonne compréhension, et de bon sens, m'a prouvé encore que je ne me suis pas trompé du tout en te consacrant une bonne partie des meilleurs de mes moments les plus précieux.  Sache bien, ma petite Salma, que tu es toujours la bien venue dans ton Coin Vert sur "Adabolatfal-AraFra", et que je te considère comme l'une de mes deux filles Asmae et Meriem, que je chéris beaucoup!

       Que la Paix d'Allah soit sur toi, sur tes parents,  tes éducateurs, et sur nous tous.

Ecrit le Samedi 26 Mai 2007,
par : Tamohdag-Ami sincère de tous les enfants du monde entier.

 


        Le texte de ton excuse mérite d'être publié, en conclusion définitive de cette jolie et intéressante réaction; car il reflète l'une de tes meilleures qualités, qualités d'une vraie poètesse en herbe de la Paix pour Tout le Monde :

      "Au nom d’Allah le clément et miséricordieux.

     Désolée, pour la réaction spontanée et incontrôlable que j’ai faite après  ma première lecture de votre grande et respectueuse analyse. Ceci n’est pas due à une impolitesse ; d’ailleurs, ce n’est pas de mon caractère, mais  au manque d’expérience dans ce grand domaine.

 

                            Avec mes salutations les plus respectueuses

 

                                         Salma    poètesse en herbe  "


Visiter le Coin vert de la Poètesse Salma Bricha

 





Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nombre de Visiteurs de Revue Adabolatfal-AraFra depuis 1er Mai 2009 - عدد زوار مجلة أدب الأطفال منذ 5 جمادى الأولى 1430
free counters

Dernière mise à jour: Mercredi 27 Mars 2013 - 1434 تاريخ آخر تحديث: الأربعاء 12 جمادى الأولى

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×